Recent NEWS

France : La guerre Franco-Russe en Centrafrique se fait aussi dans les media

Français | English

Des media, centrafricains comme français, soldats supplétifs d’une guerre de dénigrement mutuelle

Aline Mpangba-Yamara

PARIS [LNC] – Si Français et Russes ne cessent de s’envoyer, et pas diplomatiquement, des SCUDS sur la tête, leurs presses respectives ne sont pas en reste dans ce combat pour le contrôle du Centrafrique.

C‘est le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian qui le premier avait allumé la mèche de la bagarre, en déclarant devant les sénateurs français, qu’il y avait « une présence active de la Russie, récente, significative, et antifrançaise. »

Réplique de Moscou, via la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, « notre aide en Centrafrique se fait, sur la demande du président centrafricain, et conformément aux objectifs de la communauté internationale en termes de mise en œuvre du droit [international]».

Depuis, la rupture entre le Coq et l’Ours s’est concrétisée sur le terrain, par différentes manœuvres d’obstruction de l’un contre l’autre pour se neutraliser. En se portant des coups souvent en dessous du niveau de la ceinture.

Avec bien souvent le cadre de l’ONU comme champ de bataille.

Sans compter les opérations mielleuses de séduction pour adoucir les centrafricains. Françaises, avec des cadeaux à gogo, matériel militaire, argent et autres. Et les russes de surenchérir dans la même veine.

Mais jusque là, l’optique de Touadera, cornaqué par Firmin NGREBADA – son nouveau Premier ministre, et artisan de l’amitié russe, reste de conserver cette ligne, au grand dam des français, qui en vain ont usé tour à tour des caresses et des menaces pour le faire plier. Même en désespoir de cause, le tchadien DEBY fut sollicité pour faire pression lui aussi.

MESSIEURS LES FRANÇAIS, TIREZ LES PREMIERS !

Dans les pas de LE DRIAN, c’est la presse française qui clairement ouvrait les hostilités dans l’entretien d’un climat basiquement anti-russe.

“LE POINT”, sous la plume de Patrick Forestier de titrer : “Centrafrique : comment la Russie travaille patiemment à supplanter la France”. Et d’expliquer comment les russes avaient réussi à faire coup double, en fournissant des armes, et à être dans l’entourage direct de Touadéra.

Tanguy Berthemet et  Alain Barluet du “FIGARO” de faussement s’interroger : “Pourquoi les Russes s’implantent-ils en Centrafrique ?”

Et de faire dans le dénigrement paternaliste, et très patriotiquement cocorico : “Cette arrivée des soldats [russes], dont beaucoup sont en fait des mercenaires dépendant d’une société privée, préoccupe la France, qui joue un rôle prépondérant dans son ancienne colonie.”

Et c’est le déferlement, miscellanées :

– Pour “Le Monde” : La Centrafrique, un pion sur l’échiquier russe
– “Le Parisien” : Le drôle de jeu russe en Centrafrique
– “La Croix” : Centrafrique, main basse de Moscou

.Et l’armée française, sur son site de “l’OPEX” d’y aller aussi de son couplet, à la militaire….avec ses gros sabots : “Ce rapprochement entre Bangui et Moscou s’accompagne d’une petite musique anti-française perceptible chez certains médias russes. Pour résumer, il est reproché à la France d’avoir mis un terme à l’opération Sangaris alors que la situation centrafricaine n’était pas stabilisée. Le tout assorti d’élucubrations et d’affirmations avancées au mépris de la réalité faits (et sans éléments sérieux pour les étayer).”

UNE CROUPIÈRE POUR NGREBADA

Firmin Ngrebada à Khartoum, le 24 janvier 2019, lors du dialogue avec les groupes armés centrafricains.A peine nommé PM que le quotidien du soir français “Le Monde”  de le cerner à sa manière : Christophe Châtelot,  le 26 février 2019 : En Centrafrique, un nouveau premier ministre proche de la Russie

« Russophile et francophobe »

« Il est russophile et francophobe, précise un responsable centrafricain. Il est l’interface du président avec les Russes et c’est lui qui est à l’origine de tout ce qui a été piloté contre la France ces derniers mois : manifestations, campagne de presse… La Russie ne peut que se satisfaire de cette nomination qui renforce son influence. »

Et ainsi de suite…..

Vzgliad un journal économique russe en ligne d’ironiser : “On s’étonne que la presse française s’émeuve alors que Paris n’a cessé de s’immiscer dans les affaires de son ex-colonie, sans grand résultat.”

Et la contre-attaque de la presse russe :

– “RT“: Coopération russo-centrafricaine : quand la France s’arroge un droit de regard et de sous titrer : “Rapprochement Moscou-Bangui : une obsession russe bien française”
– “Sputnik” : Pourquoi la présence militaire de la Russie en Centrafrique dérange-t-elle la France ?
Et avec un tacle en passant pour le pays voisin : Présidentielle en RDC: malgré la position de Paris, tout «s’est finalement bien passé»
– “Anna News” donnant dans le visuel, avec cette étonnante vidéo montrant des militaires centrafricains défilant au son de la célèbre chanson russe “Katioucha”. De quoi faire faire un infarctus à LE DRIAN.

– Au milieu de ces échanges d’amabilités, l’AFP de s’en amuser : Crise : la Centrafrique, un dojo franco-russe ?

Résultat de recherche d'images pour "julien-bela CONTRE LA FRANCE"A Bangui, sous le regard bienveillant du pouvoir en place (quand il ne le suscite pas à coups de milliers de FCFA), la presse se déchaîne dans l’anti-français primaire : Un aperçu !
Le Potentiel” l’un des plus virulents : Centrafrique : Le Ministre français Le Drian est-il dans une position d’usurpation de fonctions ou ingérence dans les affaires intérieures de la RCA ?
– Le blog “Ndjoni Sangö” de faire la leçon à LE DRIAN, décidément la tête de turc à Bangui, dans une diatribe très offensive : “Monsieur le ministre Jean Yves le Drian, permettez-moi de vous rappeler à l’ordre et au respect du peuple Africain. À travers vous je remercie encore une fois les créateurs des réseaux sociaux qui grâce auxquels les peuples opprimés disposent d’une arme redoutable de défense. […] Monsieur le Ministre, qu’avez-vous avec la RCA ? La République Centrafricaine est-elle une sous- préfecture de la France ? Quel est votre problème si la Russie intervient pour instaurer la paix en RCA ? Monsieur Jean Yves le Drian, n’avez-vous pas honte quand vous parlez de la communauté internationale en RCA ? N’êtes-vous pas comptable des milliers de morts innocents en République Centrafricaine ?
– Pour Julien BELA de “Centrafric Matin“, depuis des années, les pamphlets anti-français sont devenus son fond de commerce, dans ses logorrhées où il semble se parler à lui-même.
Et un homme qui a fait son choix : « Russie, superpuissance en armes et munitions, pendant que la France est la risée du peuple centrafricain », comme il le confiait à Jeune Afrique.
On peut également ajouter à cette liste non-exhaustive des blogs comme Bangui24News, ou encore Kangbi-Ndara, pas les derniers non plus à se défouler eux aussi sur l’ancienne puissance coloniale.
Mais comme nous l’avouait un confrère sur place :

“Quand tu vois des centaines de billets de banque sous ton nez, tu es prêt à écrire n’importe quoi pour faire plaisir à celui qui te gâte comme ça.”

© March 2019 – LAMINE MEDIA – All rights of reproduction reserved.